21 juillet 2014

Disney World 2014: 10 choses cool à propos de notre voyage

Nous revenons d'un séjour de neuf jours/huit nuits à Disney World. Notre deuxième, puisque notre famille y avait séjourné en 2012.



Je passais, hier, la réflexion suivante à mon conjoint: «Il me semble que j'en reviens moins fatiguée qu'il y a deux ans.» Si le voyage précédent avait été organisé et adapté à notre famille, celui-ci l'a peut-être été davantage.

1- Planifier!

Nous avons pris la décision de retourner à Disney en octobre 2013.  En décembre, nos billets d'avion et notre resort étaient réservés. Pendant les grosses tempêtes de neige du début de janvier, je réservais, jour après jour, nos restaurants éligibles au plan de repas Disney. Même chose pour les manèges, réservés à coups de trois par jour en mai. Cela n'enlève pas la magie et enlève beaucoup de stress et de frustration, croyez-moi.

2- Gérer la nourriture

Avec le plan repas que nous avions choisi, chaque personne avait droit à une collation, un repas léger ainsi qu'un repas avec service par nuitée.  Nos enfants étant de petits mangeurs, nous pouvions choisir un repas qu'ils partageaient. Cela nous a permis souvent de prendre deux repas légers par jour. Pour les collations, François a raffolé des biscuits, j'ai savouré mon smoothie alors qu'on ressentait plus de 40 degrés à l'ombre et Philippe et Sophie ont dégusté des friandises glacées.

3- Les files d'attente revues et améliorées

Cette année, nous avons pu avoir un répit de longues files avec la carte »Disability Access Service» offerte aux personnes ayant des limitations à attendre sans que cela ne devienne trop pénible.  Les critères ont été resserrés, mais notre fils, atteint du syndrôme Gilles de la Tourette, était éligible à ce programme. Cela a fait toute la différence pour notre famille.

4- Connaître et anticiper la «foule Disney»

C'est la première fois que je réservais des FastPass+ pour un séjour.  J'ai réservé, la plupart du temps, des manèges qui ont normalement de longues files, plutôt en milieu de journée/début d'après-midi puisque le matin, nous attendions rarement plus de 20 minutes pour une attraction.  De plus, pendant les parades, les manèges se désertaient également.

J'ai découvert cette année qu'il fallait s'y prendre de bonne heure pour entrer dans un parc quand il y avait des «Extra Magic Hours».  Nous avons vu un autobus plein passer son tour devant notre arrêt! J'ai également vu des familles attristées de ne pas entrer dans un parc aquatique en début d'après-midi car celui-ci avait déjà atteint sa capacité maximale.  Cette année encore, j'ai trouvé qu'il y avait effectivement foule durant l'été, mais on ne se sentait pas écrasés ni coincés.

5- Y aller, en revenir

Avec le Club Enfants d'Air Transat, nous avons pu profiter d'un embarquement prioritaire pour notre vol de retour. Avoir le temps de s'installer et de s'habituer à cet environnement, cela est très aidant.

De plus, en faisant notre pré-embarquement en ligne, nous avons pu éviter les longues files lorsque nous avons remis nos valises.

Au retour, nous appréhendions la longue file (et le chaos!) de la sécurité de la TSA américaine. Eh non! Un gentil officier nous a fait passer par une file particulière, où nous avons pu passer très rapidement et sauver certainement une trentaine de minutes.

6- Les souvenirs Disney

L'été coïncide avec les anniversaires de mes enfants, il était donc convenu que leurs cadeaux seraient achetés à Disney. Ils ont su éviter les «gugusses», j'ai trouvé qu'ils sélectionnaient des items qui allaient bien avec leurs goûts. Petite faiblesse des parents, on n'a pas su appliquer notre règle anti-peluche: Stitch et Pluto sont revenus avec nous...

7- Être branchée, un choix payant!

Contrairement à il y a deux ans, le wifi a été fiable et très efficace, tant à notre resort que dans les parcs. L'application de Disney a été incontournable pour trouver rapidement des toilettes, connaître les files d'attente et avoir un aide-mémoire de nos réservations.  Même sans notre forfait de données, nous avons eu l'impression de rester connectés tout le long du voyage.

8- Les photos

Bilan de nos huit journées: quelques photos avec une caméra conventionnelle, plusieurs prises avec le service (payant) Memory Maker et la majorité avec nos téléphones. Je suis à rapatrier, synchroniser et fusionner ensemble les fichiers. Si la tendance se maintient, je créerai un livre-photos avec les plus belles.

9- Se reposer aussi!

En général, nous terminions nos journées au parc en fin d'après-midi.  Avec un climat caniculaire, des enfants présentant des difficultés avec la nouveauté et l'anxiété, on ne voulait pas en arriver au niveau de l'épuisement. On s'accordait également des pauses climatisées entre deux manèges extérieurs.

10- Écouter, respecter

Chaque personne dans la famille avait ses choix coups de coeur.  Il a fallu être à l'écoute, pour que tous puissent avoir un mot à dire lors du choix des manèges. Et en tant que parents, il faut aussi se rappeler que c'est avant tout pour nos enfants qu'on y est. (Parce que j'ai vu une mère quasiment chicaner sa fille car elle était trop petite pour faire Space Mountain. Ouais, c'était pas fort.)


29 juin 2014

Lectures dominicales

Premier dimanche des vacances.




:: Faire la morale aux autres. Renouer avec l'art de tourner sa langue sept fois avant de parler et peser nos mots avant de peser sur la touche «envoyer».

:: Impression de vacances.

:: Épurer de manière paresseuse (en anglais).

:: Pour une énième fois, moins c'est mieux.

:: Je me demande si Josée retournera dans un tout-inclus...

15 juin 2014

Lectures dominicales




:: La chronique de Josée Blanchette et ce qu'en a pensé Isabelle.

:: Enseigner la littératie critique.

:: Amateurs de soccer, nous suivons la coupe du monde au Brésil!

:: Vie de couple menacée par la vie de famille?

:: Je rêve encore du jour où chacun de mes élèves aura une tablette. Pour s'y préparer.

:: Sophie retournera une fois par semaine au camp de jour organisé par Équi-sens.  L'an dernier, elle avait pu assister et participer à la réalisation d'une vidéo promotionnelle.


Équi-Sens pour changer des vies ! from DesRosiers Événementiel on Vimeo.





14 juin 2014

Parce que.

Sangria by divya_, on Flickr
Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic License  by  divya_ 

Parce que...

... j'avais envie de changement, de faire plaisir à une copine qui s'ennuyait de ma liste de blogues à suivre, d'aider une amie qui ne pouvait plus commenter mes billets, j'ai changé le look de mon blogue.

... j'ai envie d'aider ma fille à comprendre, à son rythme, les mathématiques de 4e année, j'ai lu ceci et je me suis abonnée à cela.

... je voulais être belle et confortable, je me suis achetée hier soir une robe.

... pour m'écrire de petites notes, me motiver dans quelques défis, j'ai acheté mon nouvel agenda personnel.

... je veux être prête pour l'été et les vacances, j'ai préparé ce matin mon «anti-liste» d'idées pour m'amuser.

13 juin 2014

Créer un manifeste pour l'été

Avant le dernier son de la cloche, les derniers cartables rangés, j'aime bien avoir une idée de ce qui composera mon été.




Bien sûr il y a les voyages - surtout quand quatre billets d'avion nous attendent... - mais ce qui fait qu'un été ordinaire devient mémorable et gravé dans notre mémoire, c'est l'impression d'avoir pu en profiter, réellement.

Cette année, donc, pas de listes à cocher. Pas de pression pour kilométrer avec les enfants, comptabiliser le nombre de parcs visités, de quotas de quoi que ce soit.

J'ai voulu par contre me rappeler et penser à toutes ces choses que j'aime faire l'été.  Du repas thématique au roman à relire, de l'organisation pour le travail (y'a rien comme l'été pour prendre de l'avance, vous savez!) à ces activités qu'on oublie trop souvent, j'ai envie d'avoir en un coup d'oeil ces suggestions.

J'ai donc créé un manifeste «prenez ce que vous voulez».  Sous la forme de petites étiquettes à détacher (comme celles qu'on voit à l'épicerie, sur les tableaux d'affichage, on y va avec l'inspiration du moment, peu importe l'âge.

«Prenez ce que vous voulez, quand vous voulez.»


Voici le lien pour télécharger la version pdf de ce document.


08 juin 2014

Lectures dominicales, édition été 2014





:: Un été à savourer.

:: Inspiration culinaire chez Ricardo.

:: Un manifeste de l'été 2014.

:: Affiche en anglais pour ceux qui tombent en panne d'inspiration.

:: Une autre liste en anglais, qui peut aider à trouver de belles idées.

:: Faire de la limonade.


25 mai 2014

Lectures dominicales





:: Le look «poule pas de tête», plus pour moi, merci beaucoup!

:: Fini les excuses pour ne pas bouger!

:: Fini les excuses pour ne pas créer!

:: Et si le but de l'école était tout simplement de donner le goût de la lecture, pour toute une vie?  Des pistes à éviter.

:: Une bonne idée de lunch à partager.

:: Une bonne idée pour motiver François ces temps-ci!