28 septembre 2014

Lectures dominicales

Quand on additionne le beau temps, les cours de tricot qui recommencent, l'envie de lire qui revient, cela résulte en moins de temps passé sur l'ordinateur!




:: Je suis à lire les dernières pages de ce livre.  Un bouquin qui calme, qui m'aide à pratiquer l'art du contentement.

:: Avec les abondantes récoltes d'automne, c'est trop facile d'être en santé!


Et depuis la rentrée, nous avons réussi à ajouter de nouvelles habitudes et responsabilités à nos enfants.  Vous savez quoi? Ils ne s'en portent pas plus mal (au contraire!) et je suis ravie de pouvoir davantage compter sur eux.

:: Lire à propos de cela sur Éducatout, Moi & Cie, Yoopa et Naître et Grandir.



07 septembre 2014

Lectures dominicales

Temps chaud, temps frais, on occupe nos journées selon le thermomètre.  La tradition du temps consacré aux études le dimanche matin est revenu.  Lecture, mots de vocabulaire, écriture... j'aime voir le progrès fait par les enfants, constater où sont les difficultés pour ensuite s'y attarder.



:: Ne pas passer à côté des petits moments extraordinaires de la vie.

:: Recette qui semble délicieuse!

:: Les boîtes à lunch sont encore d'actualité!

:: Revenir vers soi, quand on a peur de perdre cette connexion avec la «vraie» vie.

01 septembre 2014

En ce premier jour de septembre

Je fais la transition entre nos vacances d'été et le rythme que nous adopterons pour l'année scolaire.

C'est un peu à regret que j'abandonne mes siestes d'après-midi, mes moments de lecture, tricot et autres passe-temps que j'aime. Les enfants eux aussi savent qu'ils auront un peu moins de temps à consacrer à leur univers de jeu.

Le congélateur déborde de muffins, biscuits, sauce spaghetti et pâtés au poulet pour que le retour à la maison soit plus harmonieux et les lunchs, délicieux.

J'ai mis à jour avec les journées pédagos notre agenda familial (et mon agenda scolaire est synchronisé sur mon application de calendrier.

À l'école, je m'efforce de connaître rapidement mes élèves. Planifier et être prête: l'étape est courte, il y a beaucoup à faire!
Mon bureau, avec deux souvenirs rapportés de Disney.

24 août 2014

Lectures dominicales

J'ai repris vendredi le chemin du travail. J'ai choisi, cette année, de parsemer cette route de beaux projets, de moments intenses suivis de pauses, accompagnant mes élèves (et mes enfants, eux aussi élèves!) dans un chemin où l'effort et l'écoute de soi seront valorisés.

The Lost Traveler by martinak15, on Flickr
Creative Commons Creative Commons Attribution 2.0 Generic License   by  martinak15 


:: Je pense que les peurs d'un enfant anxieux sont réelles, mais il faut l'accompagner pour les surmonter (et non les contourner).

:: J'aime beaucoup l'aménagement de la chambre de garçon réalisé.  Réaliste, simple et super beau!

:: J'ai congelé avec succès des feuilles d'épinards plus tôt cette semaine.  Des images inspirantes pour concocter de délicieux smoothies.

:: Ma fille m'a fait découvrir ces capsules vidéos destinées aux enfants. L'éducation financière, ça commence tôt!

:: Une réflexion sur les raisons pour lesquelles l'abbé Gravel était un homme admiré des Québécois.

:: Du pain meilleur pour la santé? Bravo aux compagnies qui osent le virage.

:: Pas cool, se vanter d'être trop occupé.
J'ai repris l
:: Le sinistre de l'éducation.

10 août 2014

Lectures dominicales

Le décompte est commencé.

On continue d'additionner les belles journées de repos. Le repos de maintenant, mais travailler aussi pour se donner des moments de répit plus tard. Je commence à sortir des extrêmes et à vivre dans ces belles nuances qui font que toute l'année, on peut avoir l'impression d'avoir des fragments de vacances.




:: La modération a bien meilleur goût.

:: Voir son enfant quitter le nid familial, une étape qui semble bien loin mais que nous franchirons un jour.

:: Une belle façon de donner de l'autonomie à nos enfants.


01 août 2014

Faire le vide, faire le plein

Ah, les fameuses «vacances de prof».

On ne peut pas généraliser, mais j'arrive à la fin du mois de juin épuisée, vidée, ayant besoin de récupérer après le marathon de correction, rédaction de bulletins et de bilans d'élèves, rangement de mon matériel.

J'ai été ravie lorsque Heather a proposé l'idée d'un camp de vacances virtuel. Avec une amie (puis une autre a également décidé de s'inscrire), nous avons reçu pendant dix jours de beaux documents PDF inspirants.

Ce qui a allumé l'étincelle, c'est le groupe Facebook privé qui a été créé pour l'occasion afin d'échanger, d'alimenter des discussions et de voir ce que les autres, un peu partout dans le monde, faisaient de leur été.

On nous demandait comme premier exercice de nous trouver une phrase qui allait nous inspirer.

Faire le vide, faire le plein était parfait pour moi.

L'été, c'est le temps de...

... me reposer et vivre sans les contraintes d'horaires de tous et chacun.

... décider de faire un peu de tout, sans me sentir coupable de lire plusieurs chapitres d'un roman, tricoter devant un film, jouer avec les enfants et opter pour des repas simplissimes.

Avec le mois d'aout qui revient, je tiens aussi à me préparer pour le retour en classe.  Je le fais en toute liberté, parce que ça me tente.

Je vous laisse sur des photos prises depuis deux semaines.

Recommencer à faire du yogourt, pour de bons déjeuners accompagnés de fruits et granola.


Fruits et légumes, craquelins et fromage, on dîne à la bonne franquette!


Vue fleurie à l'arrière de la maison.


Salade bien remplie, extra garnie.


Mon point faible: je passe peu de temps à l'extérieur une fois les enfants couchés.  


Jus réveille-matin; mon amoureux a même commencé à boire des smoothies!


Des bleuets cueillis par ma mère transformés en pouding.


Travailler à temps perdu est mieux que veiller trop tard pendant l'année scolaire.


Je suis une rapporteuse de travail à la maison. De toute façon, mon matériel est mieux ici que dans un local
que je partage avec plusieurs.

31 juillet 2014

Disney World 2014 - les coulisses de notre voyage

Voici le dernier billet sur notre voyage à Disney.  

Avant le voyage

Si vous me connaissez le moindrement, vous savez que je suis une personne qui aime planifier et savoir où je m'en vais.  Notre voyage à Disney n'y a pas échappé et je dirais que c'est la principale raison pour laquelle il a été si agréable.

J'ai consulté plusieurs sites...



Sur une feuille, je m'étais fait un calendrier pour les neuf journées passées en voyage.  Cela aide à visualiser les journées de parc, les heures des réservations de restaurants ou de manèges.  

Saviez-vous qu'on ne vend pas de gomme ni à l'aéroport d'Orlando ni à Disney World? Pensez à en mettre quelques paquets dans vos valises!

Encore une fois, nous avons apporté trois valises et quatre bagages de cabine (nos sacs à dos).  Dans les valises se trouvait nos vêtements ainsi que des jus et collations. 


Pendant le voyage

Lobby/Pavillon d'accueil de Port Orleans Riverside

Piscine avec glissade

Nous avons séjourné au complexe Port Orleans Riverside.  Nous avions payé pour avoir une chambre rapprochée du lobby alors ce fut très agréable et facile de nous promener.  J'ai aimé : que la grande piscine soit près du lobby, la verdure omniprésente et la présence du bateau-navette pour se rendre à Downtown Disney.  C'était un endroit calme, du matin au soir.

Par contre, j'ai trouvé cette année que nous avions dû attendre longtemps pour des autobus et que ceux-ci étaient parfois remplis lorsqu'ils arrivaient à notre arrêt.



Pendant le voyage


À Disney, chaque parc est différent.

Lorsque nous étions à Hollywood Studios, on faisait les manèges favoris en premier (Star Tours, Toy Story Mania) et on regardait nos téléphones pour connaître l'heure des nombreux spectacles pour ne pas les rater. 

Si je vous dis qu'au magasin «Frozen», les poupées à l'effigie d'Anna et d'Elsa s'envolaient littéralement comme des petits pains chaud, cela vous étonne? 

S'il pleut ou que vous voulez vous rafraîchir, je vous suggère Muppets 3D et The Great Movie Ride.

Lorsque nous étions à Epcot, nous avions une FastPass+ pour Soarin. Pour les jeunes enfants, peu d'autres manèges sont achalandés (à part celui avec Nemo, parfois). 

Saviez-vous que Spaceship Earth (le manège dans la grande sphère emblématique) équivaut à au moins trois cours d'univers social en compagnie d'une jeune fille curieuse de neuf ans?  Ce manège est cool parce qu'à la fin, on peut inventer et personnaliser notre vie du futur!

Lorsque nous étions à Magic Kingdom, nous faisions un manège après l'autre. C'est très bien que Fantasyland et Tomorrowland soient aussi rapprochés, car nous avons passé de longues heures à alterner.

Après 14h, le temps d'attente à Fantasyland est indécent: plus deux deux heures pour la mine des sept nains, 75 minutes pour Peter Pan autant pour Winnie the Pooh. Réservez pour ces heures des FastPass+ si vous le pouvez...

Enfant, je suis allée quatre fois à Disney.  Mes parents aimaient particulièrement le Hall of Presidents et The Carousel of Progress.  Nous y retournons aussi, en famille, pour nous rafraîchir en milieu d'après-midi.

Saviez-vous qu'on peut s'amuser sans acheter dans les différents magasins Disney?





Encore une fois, Stitch remporte la palme du personnage le plus attachant! François a attendu (très patiemment, à part ça!) une vingtaine de minutes pour le rencontrer. Taquin, Stitch a caché dans le buisson le toutou que François voulait lui montrer.  Ils se sont fait un gros câlin...


Après le voyage


Malgré les frais, nous sommes très heureux d'avoir sélectionné nos sièges au moment de la réservation tant pour l'aller que pour le retour.  Les rangées avant sont beaucoup plus calmes, ce qui est parfait pour nous!  

Nous avions laissé notre voiture au stationnement P5 de l'aéroport Montréal-Trudeau. C'était un bon choix, à refaire si l'occasion se présente.

Saviez-vous que le moment préféré du retour pour Sophie a été quand elle a choisi comme collation des chips Pringles?  Juste ça, pour son bonheur.

J'ai maintenant terminé de personnaliser mes photos Memory Maker. D'ici la rentrée, je souhaite faire un livre-photo de notre voyage.

J'ai placé tous les souvenirs (ainsi que la facture du voyage!) dans une boîte de plastique.

Pourquoi Disney?

Parce que ce lieu est facilitant pour nous en tant que parents (gestion des allergies, aide pour les enfants présentant des handicaps).

Parce que tout est mis en place pour nous faciliter la vie sur le site (technologie pour s'informer via l'application, facilité à se repérer, nombreux abreuvoirs, toilettes...).

Parce que tant les enfants que les parents peuvent attraper un peu de cette magie.

Crédit photos : Philippe Bédard